Introduction

La lecture est un de mes loisirs préféré, et afin de le partager, d' abord avec ma fille, puis pourquoi pas avec vous, j' ai crée "Les lectures de Joëlle".
Mais j' aime aussi aller au cinéma (trop peu à mon goût), au théâtre (si rare!).
J'aime faire avec mon mari de grandes promenades dans la nature mais aussi visiter les villes.
Découvrir les musées, et au rythme de nos pas les rues, les façades des maisons et leur histoire, l' histoire des gens qui y vécurent et parfois y vivent encore.
Et comme j' aime aussi écrire... Je viendrai ici partager mes émotions, mes "échappées" du quotidien avec vous.

lundi 22 mai 2017

Commémoration du 8 mai 1945


Le 8 mai 2017, comme dans bien des villes et villages de France,
Vigneux sûr Seine était le théâtre de commémoration:
"72ème anniversaire de l'armistice."

"— Tu sais Grand-Mère, c'est pas la peine que tu viennes, 
il n'y a rien d'extraordinaire, c'est long, on dépose des gerbes, on attend, on marche.
— Il y a toi, et rien que ça c'est extraordinaire pour moi!"

— J'ai des élèves qui lisent un discours, donc j'irai place du 8 mai!
—Nous venons avec toi!" 

La première gerbe a été déposée au monument des pompiers.
(J'attend la photo)

Nous les avons vu arriver de loin!






Garde-à-vous!

Repos!



Les deux fillettes étaient à l'heure, avec leur maman et leur famille, 
Elles ont lu le discours préparé, et celui des garçons… 
Un seul des garçons est arrivé, mais trop tard…  
Il a quand même pu rejoindre les filles sous le chapiteau.







Nous avons laissé Théo poursuivre les commémorations dans d'autres lieux de la ville.
Ce fut pour les grands-parents que nous sommes, un superbe moment…!


dimanche 14 mai 2017

Et pendant ce temps Simone Veille !


Sur une idée folle de Trinidad, 
une pièce de Corinne Berron, Bonbon, Hélène Serres, Vanina Sicurani et Trinidad.
Textes des chansons de Trinidad.


Un spectacle désopilant sur l'histoire des droits de la femme ? Si, c'est possible !

Enfin un spectacle qui raconte avec humour l'évolution de la condition féminine en France, des années 50 à nos jours, au travers de trois lignées de femmes sous le regard historico-comique de Simone qui veille.
De scènes de la vie quotidienne en parodies de chansons , une autre façon de parler des femmes. 

avec
Dominique Mérot: Simone
Vanina Sicurani: France, Francine, Françoise, Fanfan
Hélène Serres: Jeanne, Jeannine, Jeannette, Janis
Nathalie Portal: Marcelle, Marceline, Marcianne, Marcia

Nous avons suivi la jolie rue Mouffetard pour arriver rue Bainville, où au 5 se niche le théâtre de la "Contrescarpe". Un joli petit théâtre de 110 places, tout de rouge et de noir vêtu au troisième (ou quatrième?) sous-sol!
Ce samedi 29 avril 2017 se jouait la 562ième représentation!
La charmante ouvreuse avertissait au fur et à mesure les spectateurs…"Les toilettes sont ici, au rez-de-chaussée, pensez-y pour ne pas avoir à remonter tous les étages!"
Pour tout décors, un banc, un pupitre et une chaise pour Simone.
Nous sommes au deuxième rang… Comme par hasard, trois hommes seulement dans les deux premières rangées!!!
Nous faisons connaissance avec Simone, qui tout au long du spectacle fera des commentaires, notera des détails, lois ou évènements…Vêtue d'une robe rouge, elle sera le fil rouge, indispensable pour poser les moments d'histoire, cynique parfois, ironique ou amusée!
France, féministe de la première heure, directrice d'usine pendant la guerre, renvoyée à ses foyers quand rentre son frère…Jeanne, femme au foyer, heureuse que son mari lui offre les derniers robots et gadgets ménagers, et Marcelle, femme toujours enceinte et battue (mais qui s'en soucie dans ces années cinquante! il a des excuses, il a été chamboulé par la guerre!)
Nous verrons leurs filles, arrivée de la pilule et de l'IVG (années 70: Simone Veil se bat pour une évolution), leurs petites-filles, puis à la dernière génération. 

Il s'agit ici d'un spectacle comique, mais l'essentiel est là, l'émotion présente, le rire n'a pas empêché parfois les larmes de couler…Il faut plus que jamais se battre pour que hommes et femmes vivent enfin en harmonie… Une belle soirée, une jolie réflexion, mais surtout, il faut continuer la lutte…Rien n'est définitivement gagné… Tant de choses mal comprises, mal interprétées, une "évolution" parfois cyniquement récupérée!

Simone:" Moi je dis, le féminisme est aussi affaire d'hommes. L'avenir du monde c'est qu'on avance ensemble et pas en ennemis. Les hommes et les femmes sont égaux, pas identiques, égaux. Le XXI siècle sera féminin!".



Où en est-on aujourd'hui? Les choses ont-elles vraiment évoluées comme le souhaitait notre jolie France des années cinquante? En 2015, une femme meurt tous les trois jours sous les coups de son conjoint, les salaires des femmes sont 25% moins élevés que ceux des hommes, et en politique… pas vraiment de parité!

vendredi 12 mai 2017

Feezzy au village fanfare


Ce concert a vu le jour grâce au partenariat entre 
l'académie de Versailles et l'orchestre de la police nationale .

Les élèves de l'école élémentaire Edouard HERRIOT de Vigneux sur Seine 
et les musiciens de la Police Nationale
nous ont présenté, le 24 avril 2017 "Feezzy au village fanfare".


183 enfants-chanteurs (du CP au CM2) sûr scène,  préparés par les enseignants et leur directrice 



et la "Batterie-Fanfare" de la Police Nationale.


Cette "Batterie-Fanfare" est composée d’instruments d'ordonnance : clairons, trompettes de cavalerie et tambours ainsi que de cors de chasse. À l'origine seuls les instruments à son naturel, c’est-à-dire dont la note est formée par le musicien sans l'utilisation d'aucun mécanisme (piston, clef, coulisse …) sont admis. Elle s'est enrichie progressivement d'autres instruments tels que saxhorn basse, contrebasse, soubassophone, percussions, clavier… pour devenir l'orchestre de batterie-fanfare. Son répertoire s'étend des traditionnelles marches de défilé au jazz, en passant par la variété.
La création d'un véritable et nouvel orchestre, la Batterie-Fanfare, a métamorphosé leur utilisation en leur ouvrant la voie vers de nouvelles aventures musicales.




"Feezzy au village fanfare" 
est un conte musical spécialement crée (1992) pour voix d'enfants et batterie fanfare. 
La musique est de Marc Steckar (1935-2015)
Les textes et paroles sont de Jean-Claude Decalonne.









Certains enfants ont fait des solos,
ce fut la cas de Lisa qui a "slamé"
"Tout le monde le sait".
D'autres comme Justine ont avec talent et enthousiasme assuré les choeurs




Les musiciens professionnels, les enfants, les enseignants, nous ont offert ce soir là un grand moment d'émotion. Quelques larmes ont coulé chez les plus aguerris des spectateurs. La magie était présente, et si mon coeur me porte vers mes petites filles, j'ai aimé regarder et apprécié tous les enfants. 
Bien sûr je ne poste que les photos pour lesquelles j'ai une autorisation…
C'est restrictif, un peu dommage car tous étaient vrais, sincères et plein d'entrain.
On sentait leur bonheur de participer à cet évènement qui j'en suis certaine les marquera pour le reste de leur vie.

Un grand merci à tous les intervenants!




dimanche 2 avril 2017

L'arroseur arrosé!

"—As-tu entendu les infos? Il parait que tu reprends les cours lundi…Ça ne t'ennuie pas trop?
— Non grand-mère, ça va aller…!!!"

Bon, mon poisson n'a pas l'air d'avoir pris!!!


"—Es-tu content de ton trimestre, tout c'est bien passé?
  — pas trop Grand-mère, ma moyenne a chuté, je n'ai que 15 (petite voix, air triste) et j'ai eu trois heures de colle…(soupir)
  — Oh mon grand! qu'est ce qui c'est passé??
  — J'ai eu deux zéros, alors forcément…
  — Deux zéros (??!!^^😡¨¨!!??) en quoi?
  — En français et en histoire!
  — Heu ! , tu m'étonnes tu es plutôt bon, surtout en histoire, comment est-ce possible? tu as raté quoi…
  — Rien, juste je n'ai pas rendu les devoirs!"

Je dois absolument positiver, lui remonter le moral…, pas la peine d'en rajouter, il a du sacrément se faire gronder, ses parents ne sont pas toujours très cool et plutôt sévères … des devoirs pas rendus…Je suis quand même étonnée !!!

"— J'en connais beaucoup qui aimerai avoir ce résultat, c'est pas si mal…
Et les heures de colle, tu les as faites ou pas encore?
—Oui, je les ai faites…
— Bien, c'est du passé maintenant, c'est quand même une expérience que tu as faite, c'est toujours positif les expériences, tu sais comment ça se passe, et puis c'est fini, on n'en parle plus… ! Tu vas te ressaisir!"
(Soupirs tristes et désespérés de Théo!😇)

"— Je crois que j'ai raté ma blague de premier avril!?!
  — Oui Grand-mère, en revanche la mienne a super bien marché!…, bon, je ne suis pas descendu trop bas pour rester crédible…!!!😈"

Je le connais pourtant ce gamin, je sais qu'il est pince sans rire, qu'il joue beaucoup du second degré, faut croire qu'il me connait aussi, je me demande d'ailleurs s'il n'attendait pas mon poisson à côté du téléphone, juste pour rire et me faire sa blague, plus réfléchie sans doute que la mienne!!!

"—Tu noteras quand même, mon grand, je positive toujours!!!😘
— Je sais Grand-mère!!!😛"


lundi 13 mars 2017

Premier mars 2017, anniversaire de Lisa

Ce n'est pas la première fois que Lisa nous invite pour son anniversaire.
Pour lui, et aussi pour nous faire plaisir, 
nous avons pris le train le 28 février afin d'être avec elle,
avec ses frères et sa sœur
le premier mars elle fête ses onze ans.

Comme à chacun des anniversaires, Alexandre demande à ses enfants de choisir un gâteau!
Plus petite Lisa voulait un gâteau des rois où le fève serait pour elle!
Mais cette année, elle préfère des crêpes!!!

"—Et je fais comment pour mettre les bougies sur des crêpes???"

Le petit gâteau qu'on voit sûr la photo est un mini gâteau de crêpes,
fourré de crème pâtissière, enrobé de chocolat, un peu de chantilly
et deux bougies pour 11!

Chaque problème à sa solution!


Je lui ai offert les deux tomes de "Culottées" de Pénélope Bagieu.


Parce que toutes les femmes "peuvent tout"!



Comme ils sont sages!

Ce fut une jolie soirée "Crêpes" garnies selon les goûts de chacun!
Merci Lisa pour ce choix et merci à Alexandre pour la réalisation!

samedi 4 février 2017

La tarte Bourdaloue!

Intriguée par la recette proposée par Lilo, j'ai décidé de réaliser ce dessert!

La tarte Bourdaloue n'a rien à voir avec le prédicateur jésuite né à Bourges (1632-1704).

                        

Il s'agit d'un dessert typiquement parisien, confectionné vers 1850 par un pâtissier (Fasquelle ou Lesserteur) établi rue Bourdaloue d'où son nom.

Ingrédients pâte sucrée 
- 100 g de farine
- 60 g de beurre 
(en pâtisserie, j'utilise du beurre salé, d'où pas de sel ajouté!)
- 30 g de sucre glace
- 8 g de poudre d’amande
- 1 jaune d’oeuf 


Je suis dans le pétrin!
J'adore pétrir!




Ingrédients crème d’amande :
- 40 g de sucre
- 40 g de beurre à température ambiante
- 1 petit oeuf
- 50 g de poudre d’amande
- 5 ml de vanille liquide


Dans un bol, mélanger le beurre et le sucre avec une maryse, 
ajoutez-y l'oeuf et la vanille liquide. 
Finissez le mélange en incorporant la poudre d'amande.
(Sûr l'air du "gâteau d'amour" interprété par Catherine Deneuve 
dans"Peau d'âne" de Jacques Demi.)



Ajoutez les poires au sirop.


Enfournez dans un four préchauffé à 220.
Cuire à 160°C pour 30-40 minutes.



Bon appétit!


Attention!
cette recette est prévue pour un moule de 18 cm de diamètre!
Si vous êtes gourmands, 
Prévoir plus grand!
Doublez les doses!

dimanche 8 janvier 2017

De belles vacances! Un joli Noël!


Parce que les petits voulaient faire le sapin et décorer eux même la maison, 
cette année nous nous sommes contentés des illuminations extérieures!


Parfois, souvent, les photos qu'on croit ratées ont un charme bien particulier!


Ils ont fouillé dans les boites, ils sont partis à la recherche des fabuleux trésors de Noël!



Antony, avec l'aide de Pépé a placé "son" étoile en haut du sapin!

 

 Et ils sont partis, tels des conquérants, à l'assaut de l'étage, continuer leur oeuvre!


Le 23, c'est l'anniversaire de Pépé!
Antony a décidé de faire le gâteau qu'il a vu sûr son dernier "Toboggan".
Vérifier que nous avions tous les ingrédients, et même une fève et aussi une couronne.
Parce que sa recette, c'était une galette des rois!


Inutile de compter, 
l'intérêt des gâteaux d'anniversaire, 
c'est de souffler les bougies!
Peu importe leur nombre, 
même si on sait qu'il devrait y en avoir 62!


Et évidement, je râle, il y en a toujours un qui fait le clown!


Je les ai prévenu, la prochaine fois je remplace la grimace par un smiley!

Enfin, le 24 décembre.
Justine a fait et décoré la bûche.
Avec Antony, ils ont mis la table avec beaucoup de goût et de soin!


 La soirée a été très agréable, des chants, des danses, des rires et des jeux!



Mais cette année est particulière, Lisa est déjà bien grande, 
elle a le droit de rester avec les grands!
Elle participera à l'échange des cadeaux!


Et j'ai été particulièrement émue par son cadeau!
Un carnet qu'elle a intitulé "Les anecdotes de Grand-mère et de Lisa"
Nous le remplirons, à tour de rôle, 
écrivant ce que nous vivons lorsque nous serons ensembles.


 Le 25 au matin, le Père Noël était passé gâtant tout ce petit monde!